jeudi 12 avril 2018

CanneSeries: La meilleure série est........israélienne !


La première édition de CanneSeries s'est terminée ce mercredi soir avec une cérémonie de clôture dirigée par Kyan Khojandi. Les deux séries israéliennes en compétition ont été mises à l'honneur......Détails.......


De l'humour, de l'émotion, des surprises et des déceptions : voilà le cocktail servi ce mercredi soir lors de la cérémonie de clôture de CanneSeries. Le jury présidé par Harlan Coben a remis cinq trophées, en forme de palmier lumineux sur un socle de marbre, à quatre séries parmi les dix en compétition.
Le comédien Kyan Khojandi a brillamment animé la soirée et a même invité sa mère sur scène pour remettre le prix du meilleur scénario.
C'est la Norvégienne «State of Happiness» - sur quatre jeunes à la fin des années 1960 dans une ville bouleversée par la découverte de pétrole- qui l'a remporté (comme dans notre propre palmarès), et été également récompensé en tant que meilleure musique.
Côté interprétation, l'Italien Francesco Montanari a obtenu un prix pour son rôle de procureur qui s'attaque à la mafia dans «Il Cacciatore – The Hunter», et l'ensemble du casting de l'israélienne «Miguel» (suivant l'adoption d'un petit garçon guatémaltèque par un jeune gay de 23 ans) a reçu le prix spécial destiné à un groupe.

Votre avocate en Israël... 

Enfin, l'autre production venue d'Israël, «When Heroes Fly» a été sacrée meilleure série. Une distinction que l'on n'avait pas vue venir pour cette fiction sur d'anciens soldats qui vont partir en Colombie à la recherche d'une femme qu'ils croyaient morte.
Emu, l'acteur principal, Tomer Kapon, a lancé « faites de l'art pas la guerre ! » à la salle.
On est déçus pour les très réussies «Killing Eve» et «Mother», oubliées du palmarès, mais on se console en sachant que la première vient d'être achetée par Canal+.

Koide9enisrael a publié un article hier sur cet série ici:

Source Le Parisien
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire