mercredi 11 avril 2018

Les Etats-Unis déterminent 22 cibles pour des frappes en réponse à l’attaque chimique en Syrie


Les Etats-Unis ont déterminé 22 points critiques à travers la Syrie pour riposter à la dernière utilisation d’armes chimiques par le régime d’Assad contre des civils syriens. Parmi ces points figurent des zones stratégiques densément peuplées par des milices chiites. Les deux bases militaires où sont déployés des soldats russes dans les régions de Homs et de Tartous, figurent également parmi les cibles.......Analyse........

Les Etats-Unis ont « atteint le moment où le monde doit voir la justice rendue », a déclaré lundi l’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley. Elle a ajouté : « Nous ne devons pas négliger les rôles que la Russie et l’Iran ont joué pour permettre la destruction meurtrière du régime d’Assad ».
Le régime d’Assad a déclenché samedi une attaque chimique contre le dernier bastion de Douma, près de Damas, qui a été assiégé depuis des années. Au moins 78 civils, y compris des femmes et des enfants, ont été massacrés dans la foulée.
Le président américain, Donald Trump, a promis de répondre à l’attaque.

Coordination multinationale

La France, le Royaume-Uni, les États-Unis et Israël coordonneront le bombardement.
La frappe des bases militaires du régime syrien sera réalisée par des missiles terrestres, maritimes et aériens. Le spécialiste syrien des relations internationales, Zakariye Molahafci, a déclaré que les Etats-Unis avaient préparé une carte de cibles détaillée et étaient prêts à frapper plus de 20 points militaires à travers la Syrie dans les prochains jours.

Les aéroports doivent également être ciblés

Attirant l’attention sur la mobilité de Daech le long de la ligne Deir ez-Zor-Al Bukemal, Molahafci a affirmé que des points stratégiques – principalement des aéroports militaires – seraient bombardés par la France, le Royaume-Uni et Israël ainsi que les États-Unis.
Molahafci a déclaré que les bases militaires à Homs, Damas, Tartous, Hama, Hasakah, Deir ez-Zor et Raqqa étaient parmi les cibles.

Votre avocate en Israël... 

La Ghouta est un prétexte

Molahafci a affirmé que les États-Unis cibleraient également les régions où le groupe terroriste PKK rencontre des problèmes avec les forces d’Assad et les milices iraniennes, ajoutant que Washington ne se souciait pas des crimes de guerre commis par Assad et ses partisans.
« L’éradication des systèmes de défense aérienne du régime changerait les équilibres », a déclaré Molahafci, ajoutant qu’une telle opération porterait un coup terrible aux forces d’Assad.
Notant que la Russie a augmenté son niveau d’alerte à la base Hmeymim ainsi que d’autres bases en cas d’une telle opération, Molahafci a déclaré : « Le nouveau cadre de Trump a été conçu avec le plan d’exécution de ce scénario ».
La Syrie est enfermée dans une guerre civile brutale depuis début 2011, lorsque le régime d’Assad a réprimé des manifestations pro-démocratiques avec une férocité inattendue.

Source Red'Action
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire