dimanche 15 avril 2018

Révélation: le drone iranien qui avait pénetré en territoire israélien transportait des explosifs !

 
L'armée israélienne a révélé vendredi qu'une étude du drone iranien qui avait pénétré dans l'espace aérien israélien en février avant d'être intercepté par un hélicoptère Apache de l'armée israélienne transportait des explosifs et devait mener une attaque en Israël......Analyse......
 
Le porte-parole de Tsahal a annoncé sur Twitter que l'analyse de la trajectoire de vol et lenquête opérationnelle sur le drone iranien qui était entré dans l'espace aérien israélien le 10 février 2018 a permis de déterminer que cet UAV iranien était armé d'explosifs et devait mener une attaque en Israël. 
En interceptant l'UAV iranien, les hélicoptères de combat de l'Israel Air Force ont empêché l'Iran de mener une attaque en Israël.
Le drone a été identifié et suivi par les systèmes de défense israéliens jusqu'à sa destruction, éliminant ainsi toute menace. 
Ce drone iranien est considéré comme très avancé et a volé environ une minute et demie en territoire israélien après avoir traversé la frontière israélo-jordanienne.
L'incursion avait été suivie d'une frappe de représaille de l'armée de l'air israélienne, au cours de laquelle deux pilotes israéliens du F-16 ont été blessés après que leur avion ait été abattu et se soit écrasé en Israël.
Les pilotes ont pu sortir de l'avion.
Un pilote a été grièvement blessé, tandis que l'autre n'a été que légèrement blessé.
Les deux ont depuis récupéré de leurs blessures.
Une semaine plus tard, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait averti qu'Israël agirait contre l'Iran, et pas seulement contre ses alliés au Moyen-Orient. 

Votre avocate en Israël... 

Tenant un morceau du drone iranien abattu, Netanyahou avait déclaré à la Conférence de Munich sur la sécurité: "Israël ne laissera pas l'Iran passer un nœud autour de notre cou" (photo ci-dessous).
 
 
 
Lundi dernier, une cible militaire liée aux UAV iranien avait été visée sur la base T-4, en Syrie.
Au moins 14 personnes auraient été tuées, dont quatre «conseillers militaires» iraniens.
La Russie , la Syrie, les Etats-Unis et l'Iran ont attribué l'attaque à l'armée de l'air israélienne mais Israël a refusé de commenter l'incident.
La base T4, située dans la région de Homs, au nord de Tiyas, est la base aérienne utilisée par l'Iran depuis plusieurs mois. 
Israël affirme que l'Iran utilise cette base depuis quelques mois pour faire décoller ses drones (photo ci-dessous).

 
 
Vendredi, le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a révélé que la frappe  israélienne avait ouvert la perspective d'un conflit entre Israël et l'Iran : " Ils ont commis une grande folie et se sont lancés dans une confrontation directe avec l'Iran".
Les images de l'UAV iranien montrent qu'il ressemble beaucoup à un drone furtif américain qui a été abattu en Iran en 2011 (Photo en haut de la page).
Le magazine américain The Aviationist" a rapporté que le drone était un modèle présenté par les Gardiens de la révolution il y a deux ans, construit sur la base du drone de reconnaissance aérien RQ-170 Sentinel de Lockheed Martin. 
Le général Amir Ali Hajizadeh, de la Force aérienne et de la division aérospatiale des Gardiens de la révolution, a déclaré à l'époque que le modèle iranien "est plus facile, plus rapide et consomme moins de carburant que sa source".  
Le modèle iranien s'appelle la «Bête de Kandahar» en raison de ses activités en Afghanistan.....


Source koide9enisrael
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire